Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

cheval

Domaines

zoologie > mammalogie

zootechnie > élevage des équidés

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2001

Définition

Mammifère de la famille des équidés doté d'oreilles de petite taille, d'une robe dépourvue de rayures et d'une queue munie de grands crins dès la racine.  

Note

Le cheval est onguligrade, c'est-à-dire qu'il se déplace sur l'extrémité du doigt de chaque membre (son genou correspond au poignet ou à la cheville du squelette de l'homme).  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Terme privilégié

cheval   n. m.

Le x, utilisé pour noter le -us de l'ancien français, est un signe morphologique qui s'est étendu à tous les mots finissant au pluriel par -au, -eau, parfois -eu et -ou, c'est-à-dire la plupart des mots finissant par un graphème terminé par u.

Le pluriel de cheval est chevaux. Le désir de simplifier l'orthographe grammaticale en alignant la formation du pluriel de cheval sur la règle générale de l'ajout d'un s à la forme du singulier a semé la confusion dans les esprits. La forme chevals serait une réfection inutile puisque l'évolution phonétique qui sous-tend le passage du -als à -aux est accomplie.

Le pluriel fantaisiste en -als n'a pas été visé par les Modifications orthographiques de l'Académie française en 1975, ni par les Tolérances grammaticales de l'arrêté Haby de 1976 et encore moins par les Rectifications orthographiques du Conseil supérieur de la langue française de 1990. Seul l'ancien Projet de réforme mis de l'avant en 1939 par Albert Dauzat s'est intéressé au dossier des pluriels en x pour proposer de remplacer le x du pluriel par un s. Cette proposition aurait installé la forme chevaus. Elle n'a pas été retenue.

Illustration

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2001

Terme

horse   

Illustration