Office québécois de la langue française

Le grand dictionnaire terminologique
Réduire la taille du texte Augmenter la taille du texte
Fiche terminologique

FICHE TERMINOLOGIQUE

Interrogation 
Envoyer la fiche par courriel Imprimer la fiche

peindre

Domaine

peinture > application et séchage des peintures

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2003

Définition

Couvrir, enduire une surface de peinture, de vernis à des fins de protection ou de décoration.  

Termes jugés adéquats pour désigner le concept à l’intérieur d’un domaine spécialisé, conformes au système linguistique du français ou acceptables en vertu des politiques officielles de l’Office

Termes privilégiés

peindre   v.

peinturer   v.

Canada

Dès le XVIe siècle, le verbe peinturer a pris, en français, le sens d'« enduire quelque chose d'une seule couleur ». Son usage a cependant évolué différemment en Europe et au Canada. C'est au cours du XIXe siècle qu'il a pris dans le français courant européen, le sens de « peindre grossièrement, sans soin ». En langue technique, cependant, dans les années 80, le verbe peinturer était encore employé, en Europe, pour désigner la présente notion. On ne le retrouve plus que très sporadiquement dans les ouvrages et les textes spécialisés, où il semble dorénavant avoir presque totalement cédé la place au terme peindre. Pourtant, le terme technique peinturage est encore en usage au sens d'« action de peindre ». Au Canada, notamment au Québec, autant chez les spécialistes que dans la langue courante, le verbe peinturer reste encore aujourd'hui d'emploi généralisé pour désigner la notion traitée ici, qui est très proche de la notion d'origine. Le terme peinturer est neutre, alors que peindre est senti comme appartenant à un niveau de langue plus soutenu. En outre, ces deux verbes n'ont pas la même distribution linguistique au Québec : on peint ou on peinture un mur, un immeuble, mais on peint une toile, un tableau. En effet, l'emploi de peinturer en parlant d'une toile ou d'un tableau est, au Québec, plutôt perçu comme une tournure de langue familière, voire enfantine.

Anglais

Auteur

Logo identifiant une fiche rédigée par l’Office québécois de la langue française Office québécois de la langue française, 2003

Terme

paint